samedi 9 septembre 2017

Arrivée de l'Astrolabe à la Réunion

Un navire couteau-suisse

L’astrolabe est un navire couteau-suisse de par ses multiples fonctions, et un peu sa couleur aussi... Car il s’agit d’un navire polaire, brise-glace, armé par la Marine Nationale, chargé à la fois de surveillance dans l’océan indien et de soutien logistique en Antarctique. Il prend la double relève du navire de patrouille l’Albatros et de l’ancien Astrolabe inauguré en 1988 au Havre, récupéré par une ONG américaine et aménagé en hôpital itinérant en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Il est d’abord sorti en juillet dernier des chantiers Piriou à Concarneau pour rejoindre Brest afin d’être armé. Il navigue depuis vers l’île de la Réunion, son port d’attache, où il est arrivé le jeudi 7 septembre 2017… et nous espérons bien le voir prochainement au large d’Amsterdam dans le cadre de sa mission de surveillance !

© Groupe Piriou


2 missions principales : ravitaillement et surveillance

Long de 72 mètres, pouvant accueillir une soixantaine de personnes et transporter jusqu’à 1.400 tonnes de fret, l’Astrolabe aura pour mission, pendant les 4 mois de l’été austral, de ravitailler depuis Hobart en Tasmanie nos camarades de la base Dumont d’Urville en Terre Adélie, capable pour cela de vaincre des épaisseurs de glace de 70 centimètres. Il est également équipé d’une plateforme d’hélicoptère, d’une grue de 35 tonnes et d’un portique arrière. Ces missions sont supervisées par l’Institut Paul Emile-Victor (IPEV) qui a cofinancé la construction du navire avec les TAAF.

Le reste de l’année, l’Astrolabe surveillera les zones économiques exclusives des Terres australes françaises (Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam) dans le cadre des missions interministérielles d’action de l’État en mer (AEM). Il participera ainsi à la protection des intérêts et richesses de la France sur près de 3 millions de km² aux côtés des deux frégates de surveillance Nivôse et Floréal, du patrouilleur Le Malin et du bâtiment multi-missions Champlain.

© helilagon_reunion



Les hivernants du district de Saint-Paul & Amsterdam souhaitent aux équipages de l’Astrolabe d'excellentes missions et espèrent les accueillir prochainement au large de la base Martin de Viviès !


Le Marion Dufresne et l'Astrolabe réunis

2 commentaires:

  1. j'éspère qu'il vous rendra bientôt visite et que vous aurez l'opportunité de monter à bord avant qu'il ne mette le cap vers DDU!

    RépondreSupprimer
  2. Bel article , et bienvenu sur votre ile ! On espère beaucoup d'articles ....
    Très beau bateau qui porte déjà un nom mythique...je pense que vous allez souvent le voir dans vos eaux ( très belle couleur, je suis fan ) . Bon dimanche à tous dans votre paradis et à bientôt .

    RépondreSupprimer