mercredi 29 mars 2017

Le Cabanon des marins

« Ami, chaque fois que dans cette humble demeure tu pénétreras,
Laisse au dehors ton ignorance et ta méprise.
Sache, que ceux,
Qui de leurs mains l’édifièrent,
L’ont fait pour qu’il y règne,
L’amitié et la joie de vivre. »

Ce sont les mots laissés par les Marins de la 35 ème mission, le 25 Avril 1984, au cabanon des marins d’Amsterdam.

Le Cabanon et le jardin à l'arrivée de la 68ème mission en septembre 2016- Photo Chrsitophe.G

Construit en 1978 le cabanon était principalement destiné à abriter les outils de jardin et récupérer les eaux pluviales.
Toutefois une petite cheminée et un mobilier précaire permettaient, malgré la surface restreinte, d’organiser de petites réjouissances gastronomiques, appelées plus couramment « Cabanon ».
Après quelques travaux dans le jardin - Photo Isabelle J.



Cela se prolongea jusqu’en mars 1984, date historique où les marins de la 35ème mission prirent la décision d’agrandir le Cabanon. Le travail dura un mois et fut réalisé avec les « moyens du bord ».

Ils y mêlèrent l’utile à l’agréable en essayant de donner au Cabanon un minimum de confort et une touche de coquetterie. 
Ainsi il fut pourvu d’un bar, d’un frigo, la cheminée fut exécutée en cuivre martelé et les différentes boiseries choisies parmi des bois exotiques de qualité.

Ce lieu est aussi un des deux jardins à ciel ouvert où l’on est autorisé à cultiver salades et tomates, particulièrement appréciées par les hivernants.

Le potager - Photo Marine B.

L'intérieur du Cabanon- Photo Marine B.

Barbecue à OP3-2016.Photo Isabelle J.

Ce petit coin de paradis, caché dans un recoin de la base est devenu l'endroit à visiter par tous les marins de passage à Amsterdam, un repère désormais bien connu au milieu de l'Océan Indien.
Un petit coin de paradis...Photo Disams68

L’équipe des Centraliens de la mission 68 : Christophe et Nicolas

dimanche 19 mars 2017

Le transit d’Entrecasteaux


Site emblématique d’Amsterdam, la pointe d’Entrecasteaux est éloignée de la base de 15 kilomètres.
Cette distance peut paraître courte, mais il faut compter près de 7h00 de transit pour de bons marcheurs.
Le parcours débute tranquillement par une première étape jusqu’au Pignon (3h00 de marche), d’où l’on peut, si les conditions météorologiques le permettent, profiter d’un point de vue exceptionnel et apercevoir 700 m plus bas la cabane qui nous accueillera en fin de journée.
Progression vers Le Pignon, sous le vent et le crachin - Photo Marine DF
Vue de la Pointe d'Entrecasteaux et de sa cabane, depuis le Pignon- Photo Disams68

Puis une descente à travers une végétation dense nous permet de rejoindre « la salle à manger », promontoire à l’abri du vent où les hivernants ont pris l’habitude de se restaurer avant de débuter la descente.
Début de la descente, à partir de la "salle à manger"- Photo Disams68
Et quelle descente ! Près de 600 m de dénivelé. Heureusement le parcours est équipé de mains courantes et d’une via ferrata.
Descente le long de la via-ferrata - Photo Marine DF

Accroché à la paroi , on profite d'une vue magnifique- Photo Marine DF
Nous voilà donc au pied des falaises, mais Il reste une dernière étape : un cheminement de 1.5 kilomètres au milieu des scirpes, trous d’eau et otaries. C’est éprouvant, les pas se font moins précis.
C’est encore plus dur avec une charge supplémentaire de 10 litres d’eau, récupérés au niveau d’une petite rivière, pour notre consommation le temps du séjour.
La dernière partie du parcours n'est pas la plus facile- Photo Marine DF


Enfin, la cabane « le Refuge des becs jaunes » apparaît, on dépose les sacs, on reprend son souffle… et on admire …L’océan, les falaises, les albatros. Tous ces efforts sont largement récompensés par la beauté de cet endroit unique.
Enfin arrivés ! -Photos Disams68