samedi 22 avril 2017

OP1-2017…Enfin des visiteurs !

Depuis l’OP4-2016, fin décembre, Amsterdam n’a pas connu d’escales et de visites à terre.
Seul échange : l’accueil de 7 hivernants à bord de l’Austral le dimanche 19 mars.
Arrivée du Marion Dufresne le lundi 10 avril - Photo Corentin O.

Le district de St Paul et Amsterdam est sans aucun doute le district austral le plus isolé, aussi l’arrivée du Marion Dufresne pour l’OP1 a été particulièrement appréciée.

Cette OP s’est déroulée du lundi 10 avril au jeudi 13 avril. Au cours de ces quelques jours, Anne Tagand, la secrétaire générale des TAAF, a pu découvrir la base Martin de Viviès et ses alentours.

Nous avons été ravitaillés en gazole, nourriture et matériels divers .La réalisation d’une « portière » et la présence d’un hélicoptère plus puissant ont permis d’évacuer 21 tonnes de déchets (pièces métalliques et chambres froides).

Ravitaillement en gazole- Photo Disams 68
Evacuation des déchets métalliques avec "la portière" - Photo Disams 68
Retrait d'anciens frigos gràce à l'Ecureuil B3- Photo Disams 68
Maintenance du relais 26 sur le Mont Fernand - Photo Manon D.
Chaque jour, 80 personnes étaient présentes sur la base, dont 12 touristes accompagnés de Clémence.
Visite de la MAE par le groupe de touristes - Photo Corentin O.


Enfin cette OP marquait la fin du séjour de Marine, Claudy, Nicolas, Thierry et l’arrivée de Claire, Francis et Georges-Marie qui nous accompagneront jusqu’à OP2.
Dernière photo des partants avant l'embarquement - Photo Florian L.


Nous sommes désormais 20  pour passer ces quelques mois d’hivernage jusqu'à OP2.

Traditionnel salut au Marion à partir du "banc de la solitude" - Photo Corentin O.

mercredi 5 avril 2017

Un trail austral

Samedi dernier, la base s’est réveillée aux aurores. Non pas pour aller pêcher le poisson d’avril mais pour participer à l’"Etoile d’Amsterdam",événement sportif organisé par les hivernants d’Amsterdam. Au programme quatre circuits de course à pied, baptisés :
·         « Pups »
·         « Gorfou »
·         « Otarie »
·         « Alba d’Ams »


Longs de 5,5 km, 9, 16 et 21,5 km, ils empruntent les chemins dits « de tracteur ». Côté mer, côté terre, montées, plats, il y en a pour tous les goûts ! 


Toute la base a participé à l’événement, coureur comme non coureur. Ainsi les hivernants restés sur la base assuraient la sécurité incendie ainsi que le suivi des coureurs, les ravitaillements et la préparation du déjeuner.
Sur les 21 personnes de la mission 68, 14 coureurs ont donc pris le départ à 7h devant le « Skua ». 
Photo Pierre-Yves Q.
Ce petit groupe s’est ensuite faufilé entre les otaries, pour prendre la direction de Pointe Bénédicte. 
Photo Pierre-Yves Q.
Photo Pierre-Yves Q.
Sans pluie, avec une couverture nuageuse et un vent du sud, les conditions météos étaient optimales. Ce qui a donné le sourire à Corentin et Florian, amis et agents de la réserve naturelle :
Photo Pierre-Yves Q.
La mission 68 a la chance de compter Alix parmi ses membres. Depuis des mois il entraîne, motive et donne le sourire aux coureurs de l’île. Audrey est maintenant devenue une adepte de la course  à pied.
Photo Pierre-Yves Q.
Symboliquement c’est le dernier coureur de l’Etoile d’Amsterdam qui a coupé le ruban d’arrivée. Bandiougou, pour qui c’était le premier semi-marathon, est allé jusqu'au bout et a franchi la ligne avec le sourire et sous les applaudissements.
Photo Florian L.
Après l’effort le réconfort autour du barbecue. Merci  à Nicolas de s’être occupé du feu.
Photo Marine B.

Photo Marine B.
C’est sous le soleil que la base a pu profiter de ce moment de convivialité.














1er avril oblige, les poissons dans le dos étaient de sortie.
Photo Pierre-Yves Q.
Le mât à côté du banc de la solitude n’a pas non plus été épargné.

Photo Pierre-Yves Q.

Rédaction: Pierre-Yves ( co-organisateur de la journée avec Alix).


mercredi 29 mars 2017

Le Cabanon des marins

« Ami, chaque fois que dans cette humble demeure tu pénétreras,
Laisse au dehors ton ignorance et ta méprise.
Sache, que ceux,
Qui de leurs mains l’édifièrent,
L’ont fait pour qu’il y règne,
L’amitié et la joie de vivre. »

Ce sont les mots laissés par les Marins de la 35 ème mission, le 25 Avril 1984, au cabanon des marins d’Amsterdam.

Le Cabanon et le jardin à l'arrivée de la 68ème mission en septembre 2016- Photo Chrsitophe.G

Construit en 1978 le cabanon était principalement destiné à abriter les outils de jardin et récupérer les eaux pluviales.
Toutefois une petite cheminée et un mobilier précaire permettaient, malgré la surface restreinte, d’organiser de petites réjouissances gastronomiques, appelées plus couramment « Cabanon ».
Après quelques travaux dans le jardin - Photo Isabelle J.



Cela se prolongea jusqu’en mars 1984, date historique où les marins de la 35ème mission prirent la décision d’agrandir le Cabanon. Le travail dura un mois et fut réalisé avec les « moyens du bord ».

Ils y mêlèrent l’utile à l’agréable en essayant de donner au Cabanon un minimum de confort et une touche de coquetterie. 
Ainsi il fut pourvu d’un bar, d’un frigo, la cheminée fut exécutée en cuivre martelé et les différentes boiseries choisies parmi des bois exotiques de qualité.

Ce lieu est aussi un des deux jardins à ciel ouvert où l’on est autorisé à cultiver salades et tomates, particulièrement appréciées par les hivernants.

Le potager - Photo Marine B.

L'intérieur du Cabanon- Photo Marine B.

Barbecue à OP3-2016.Photo Isabelle J.

Ce petit coin de paradis, caché dans un recoin de la base est devenu l'endroit à visiter par tous les marins de passage à Amsterdam, un repère désormais bien connu au milieu de l'Océan Indien.
Un petit coin de paradis...Photo Disams68

L’équipe des Centraliens de la mission 68 : Christophe et Nicolas

dimanche 19 mars 2017

Le transit d’Entrecasteaux


Site emblématique d’Amsterdam, la pointe d’Entrecasteaux est éloignée de la base de 15 kilomètres.
Cette distance peut paraître courte, mais il faut compter près de 7h00 de transit pour de bons marcheurs.
Le parcours débute tranquillement par une première étape jusqu’au Pignon (3h00 de marche), d’où l’on peut, si les conditions météorologiques le permettent, profiter d’un point de vue exceptionnel et apercevoir 700 m plus bas la cabane qui nous accueillera en fin de journée.
Progression vers Le Pignon, sous le vent et le crachin - Photo Marine DF
Vue de la Pointe d'Entrecasteaux et de sa cabane, depuis le Pignon- Photo Disams68

Puis une descente à travers une végétation dense nous permet de rejoindre « la salle à manger », promontoire à l’abri du vent où les hivernants ont pris l’habitude de se restaurer avant de débuter la descente.
Début de la descente, à partir de la "salle à manger"- Photo Disams68
Et quelle descente ! Près de 600 m de dénivelé. Heureusement le parcours est équipé de mains courantes et d’une via ferrata.
Descente le long de la via-ferrata - Photo Marine DF

Accroché à la paroi , on profite d'une vue magnifique- Photo Marine DF
Nous voilà donc au pied des falaises, mais Il reste une dernière étape : un cheminement de 1.5 kilomètres au milieu des scirpes, trous d’eau et otaries. C’est éprouvant, les pas se font moins précis.
C’est encore plus dur avec une charge supplémentaire de 10 litres d’eau, récupérés au niveau d’une petite rivière, pour notre consommation le temps du séjour.
La dernière partie du parcours n'est pas la plus facile- Photo Marine DF


Enfin, la cabane « le Refuge des becs jaunes » apparaît, on dépose les sacs, on reprend son souffle… et on admire …L’océan, les falaises, les albatros. Tous ces efforts sont largement récompensés par la beauté de cet endroit unique.
Enfin arrivés ! -Photos Disams68


lundi 27 février 2017

Le Grand Tunnel

Le caractère volcanique de l’île d’Amsterdam est bien visible avec la présence de nombreux cratères (Olympe, Dumas, Vénus, Cyclope, Vulcain, la Grande Marmite…).

Mais il y aussi les coulées volcaniques et en particulier celle dénommée « le Grand Tunnel » .

Avec la coulée Heurtin, située sur le même versant nord-est de l’île , le « Grand Tunnel » est un site facilement accessible depuis la base.
Vue du Grand Tunnel depuis le cratère inférieur Vénus (photo Corentin.O)

Plus qu'un véritable tunnel, c'est en fait une succession de cavités souterraines et de trous profonds d'une dizaine de mètres ouverts à l'air libre.

La présence des hivernants donne une idée de la taille des ouvertures.(Photo Corentin.O)
Sortie d'une cavité (photo Corentin.O.)

A l’abri du vent, ces endroits constituent des refuges pour de nombreuses espèces végétales et des lieux propices à une biodiversité récemment étudiée par l’équipe du programme 1167 (voir article du mois de décembre 2016).
Photo Corentin.O
Cascade de fougères (photo Disams68)




lundi 6 février 2017

Une crêperie dans les Australes

En cette période de Chandeleur, Corentin et Nicolas ont proposé d’organiser samedi dernier une soirée crêpes et galettes.

L’idée a bien sûr été acceptée par les autres hivernants (à noter la présence de quelques bretons dans le groupe …) .

Chacun a pu commander la composition de sa galette de blé noir auprès de nos deux crêpiers et déguster de très bonnes crêpes sucrées.


Nous avons ainsi passé une agréable soirée, digne des meilleures crêperies.


Corentin et Nicolas en pleine action autour des "billigs" .Photo Disams68

Les hivernants ont apprécié cette agréable soirée. Photo Alix T.

Bonne dégustation ! Photo Disams68.

dimanche 22 janvier 2017

C'est l'été,la saison des Pups !

Entre mi-décembre et mi-janvier, c’est la période des naissances chez les otaries .Voici donc quelques photos de ces charmants « pups », que l’on peut croiser à proximité de la base.
Trop mignon.Photo Disams 68

Trop mignon (bis).Photo Pierre-Yves Q.
La proximité de la mère est toujours rassurante.Photo Pierre-Yves Q.

Préparation d'une équipe pour une séance de recensement, prises de poids et de taille de pups de la zone d'étude de la MAE.      Photo  Pierre-Yves Q.

3 pups sur un éléphant de mer, déguisé en rocher.Photo Disams 68.


dimanche 1 janvier 2017

Bonne année 2017

Toute l'équipe du district de St Paul et Amsterdam vous souhaite une belle et heureuse année 2017