mardi 23 août 2016

La boucle est bouclée !

 La 67ème mission d'Amsterdam une soirée d'hiver (photo : Isabelle J)

Dans une semaine, le Marion Dufresne sera devant la base Martin-de-Viviès pour sa deuxième rotation de l'année avec la relève des personnels techniques et le nouveau chef de district à bord. Cette arrivée marquera donc la fin de cette 67ème mission et le début d'une autre (la 68ème !) ...

L'occasion de revenir sur cette année exceptionnelle en quelques chiffres et autant de souvenirs, ainsi que de vous remercier pour votre intérêt et la bonne fréquentation du blog tout au long de l'année !

La 67ème mission, c'est (entre autres) ...

43 personnes d'horizons très divers (36 garçons et 7 filles), qui ont vécu, à un moment ou un autre, quelques semaines ou plusieurs mois dans un groupe cordial allant de 19 (hivernage) à 34 résidents (campagne d’été) !

344 jours de mission entre le 24 septembre 2015 et le 1er septembre 2016, dont 20 jours d’une intense campagne d’été en décembre 2015 !

117 fiches de manip’ posées et validées (sorties hors-base professionnelles, nuitées en cabanes, bivouacs aux quatre coins de l’île, pique-niques, randonnées, chasse au trésor, baignade) pour partir explorer en profondeur et en détail les 55 km² du territoire !

954 phylicas mis en terre dans différents secteurs de l’île (Grand tunnel, coulée Heurtin, alentours des cratères Dumas, mais aussi pour la première fois dans l’histoire d’Amsterdam, à la pointe Del Cano, c’est-à-dire au plus loin de la base) lors de 8 journées de plantation organisées par les agents de la RN. Ce très bon score semble être un record historique (il dépasse du moins très largement les cinq dernières campagnes annuelles de plantation) !

36 activités collectives, jeux, repas à thème, animations, élections et autres événements sportifs variés proposés par les hivernants lors de la semaine de la Mid-winter (du 19 au 26 juin) !

5 passages de bateaux (sans compter les 5 OP du Marion Dufresne sur la même période), qui sont venus rompre régulièrement notre isolement pour quelques heures ou quelques jours dans nos eaux territoriales et nous ont offert de belles rencontres et des moments d’échanges appréciés par les hivernants : le patrouilleur Osiris en novembre, la frégate Nivôse en mars, son homologue le Floréal en mai et bien entendu, le fleuron de la pêcherie locale, en décembre/janvier (première marée) et mars/avril (seconde marée) : l’Austral !


et pour terminer, pas moins de 35 kg de belles langoustes en une seule levée de casiers, le record de pêche pour cette année grâce à la persévérance et l’implication de notre chef Francis et de ses courageux acolytes. Nous avons ainsi pu offrir à tous nos visiteurs la possibilité de déguster en quantité notre plus belle spécialité culinaire !

Photo de mission, où chacun a pris la fonction d'un autre (photo et montage : Isabelle J. et Gil A.)

dimanche 7 août 2016

Nouvelle production des studios d'Amsterdam

Décidément, les studios d’Amsterdam tournent à plein régime en cette période : une nouvelle production est en effet sortie ce week-end, toujours dans le cadre du festival international du film antarctique (voir l’article précédent à ce sujet), mais cette fois-ci dans la catégorie 48 heures !

Les cinq éléments à intégrer dans le délai imparti étaient :
- un son : un barrissement d’éléphant
- un objet : un  stéthoscope (choisi par nos collègues de DDU en Terre Adélie)
- un personnage : une créature mythique
- un ligne de dialogue : « que la force soit avec toi ! » (en anglais dans le texte)
- une action : marcher comme sur un podium de défilé de mode



Une petite équipe de 6 hivernants a donc relevé le défi en une poignée d’heures et a souhaité rendre hommage à la science et en particulier à la chimie, discipline essentielle dans les programmes de recherche en cours à Amsterdam, en réalisant un très-court-métrage intitulé « Overwintering chemists » (qu’on pourrait traduire - maladroitement - par « les chimistes hivernants »). On comprendra vite qu’il s’agit plutôt d’apprentis chimistes ayant à cœur de s’amuser ! Pour l’anecdote, le film a été intégralement tourné à l’hôpital pour des raisons fonctionnelles bien qu’il existe sur base un bâtiment scientifique (Géophy) avec un véritable labo de chimie (malheureusement un peu exigu pour le champ de la caméra) !


Lien vers le film : https://vimeo.com/177852096

vendredi 5 août 2016

A l'affiche cette semaine : "Mortal Amsterdam"

Le mois de juillet a vu la base Martin-de-Viviès parcourue par des bûcherons fous, des tondeuses meurtrières, des chirurgiens psychopathes et des princesses en détresse. Nous avons, vous vous en doutez, tourné un film, pour le présenter au festival du film antarctique (Winter International Film Festival of Antarctica), qui a lieu chaque année depuis 2008. Le festival, ouvert à toutes les bases antarctiques et subantarctiques, est organisé cette année depuis la base néo-zélandaise Scott, située sur le continent antarctique à l’ouest de la banquise de Ross, à quelques kilomètres de la base américaine McMurdo. 

Deux catégories sont proposées :

  • Catégorie libre :
N’importe quel film qui fasse moins de cinq minutes.

  • Catégorie "48 heures" :
Le vendredi 5 août, à 6 heures GMT (8 heures en métropole, 11 heures à Amsterdam, 18 heures en Nouvelle-Zélande), une liste de cinq éléments sera publiée. Un film de moins de cinq minutes incluant ces cinq éléments doit ensuite être écrit, tourné, monté et envoyé avant le dimanche, même heure. Les cinq éléments ont été choisis par différentes bases participantes et seront : une ligne de dialogue (choisie par Vostok, base russe), un objet (Dumont-d’Urville, France), une action (Syowa, Japon), un son (Halley, Royaume-Uni) et un personnage (Palmer, États-Unis).



Le film tourné en juillet est donc destiné à la catégorie libre. Nous voulions faire un film dynamique, faisant participer une grande partie de la mission et montrant différents aspects de notre île. Un scénario inspiré des douze travaux d’Héraclès — dans une version plus proche des douze travaux d’Astérix — a été envisagé, mais nous avons finalement opté pour une parodie de jeu vidéo, intitulée "Mortal Amsterdam". Une princesse est enlevée par un éléphant de mer très méchant. Trois héros vont se relayer pour affronter de multiples embûches et délivrer la charmante princesse.




Le film est disponible ici : https://vimeo.com/176933928.  Bonne séance !

Texte et captures d'écran : Nicolas R.