dimanche 6 décembre 2015

Plantation exceptionnelle d’un jeune phylica à BMG !

L’île d’Amsterdam est célèbre dans toutes les T.A.A.F., et bien sûr au-delà,  pour un fait bien particulier parmi tant d’autres : elle est la seule île des Australes sur laquelle pousse spontanément un arbre, le Phylica arborea.


Rameau de phylica (photo : Nicolas A.)
Cet arbre de la famille des Rhamnacées a néanmoins bien failli disparaître, essentiellement à cause de la pression humaine, c’est pourquoi il fait l’objet depuis plusieurs années d’un programme de conservation. Les agents de la réserve naturelle produisent annuellement plusieurs centaines de plants sur base, en pépinière,  à partir de graines récoltées méticuleusement dans le milieu naturel.  Ces plants sont ensuite installés dans les secteurs de l’île les plus favorables au développement de l’espèce. La campagne hivernale de plantation 2015 s’est achevée courant novembre avec plus de 680 jeunes plants supplémentaires mis en terre grâce à l’aide de nombreux volontaires, qui accompagnent les agents de la réserve dans leurs tâches.









Madame le Préfet recevant un phylica d'Amsterdam
des mains du chef de district (photo : Ségolène D.)
A l’occasion de sa seconde visite sur le district lors de l’escale du Marion Dufresne fin novembre (opération logistique de ravitaillement dite OP3),  Madame le Préfet s’est vue offrir par les hivernants un produit typiquement local : un plant de Phylica tout droit sorti de la pépinière ! Or, comme la réglementation de la réserve naturelle interdit toute exportation de végétaux, y compris quand il s’agit d’un cadeau à une invitée de marque, il lui a été proposé en conséquence de contribuer elle aussi au programme de restauration du phylica dans son milieu naturel en le plantant le lendemain dans un très beau site côtier de l’île, où se trouve déjà de vigoureux phylicas bientôt adultes : le site des falaises de BMG (nommé ainsi, soit disant, d’après les initiales d’anciens hivernants qui affectionnaient cet endroit, mais plus personne aujourd’hui sur base ne saurait dire exactement  à quels prénoms elles correspondent !).   


Etiquette du pot de phylica, créée pour l'occasion (Nicolas A.)




C’est ainsi que le lendemain, sous un beau soleil et au terme d’une marche vivifiante sur les chemins vallonnés de l’île, Madame le Préfet, accompagnée par Arnaud, agent de la réserve, a clos très officiellement la campagne de plantation 2015, après avoir dépoté, mis en terre et arrosé le phylica  qui lui avait été remis la veille, laissant ainsi sur le terrain une preuve discrète de son deuxième séjour à Amsterdam …

Madame le Préfet, Arnaud et le phylica planté à BMG (photo : Ségolène D.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire