mercredi 16 décembre 2015

Ambiances sonores de bord de mer


Les otaries à fourrure subantarctiques (arctocephalus tropicalis), mammifères marins emblématiques du district, sont plus de 50 000 sur l'île d'Amsterdam, où elles vivent sur toutes les côtes rocheuses qui le permettent, en particulier autour de la base (et tentent même parfois quelques incursions dans la base !). Le mois de décembre est une période de forte activité dans les colonies d'otaries : constitution de harems de femelles autour des mâles dominants, reproduction et naissance des jeunes otaries (appelées pup's). Ce qui frappe les visiteurs et les hivernants à cette période est le vacarme intense qui émane des colonies en bord de mer : une grande diversité de cris, de grognements et de plaintes retentissent ainsi nuit et jour, couvrant même parfois le bruit du vent ou des rouleaux qui se jettent sur les rochers. 

Nous vous proposons donc, dans cet article, de partager avec vous ces ambiances sonores qui animent notre quotidien !

Dialogue entre une femelle et son petit


video
Photo : Hélène LB. - Son et montage : Jean-Charles B.

La reconnaissance entre la femelle et son petit, au sein de la colonie, se fait vocalement. La femelle appelle le petit qui lui répond, ce dernier la guide ainsi jusqu'à lui. 



Mâle 


video
Photo : Laurent S. - Son et montage : Jean-Charles B.


Le mâle, venu pour la période de reproduction, marque aussi son territoire vocalement, faisant ainsi entendre aux importuns que le terrain est déjà occupé !

Bébé otarie (pup's)


video
Photo : Hélène LB - Son et montage : Jean-Charles B.

Malgré les apparences, il n'y a vraiment pas d'agneau sur cette île !


Concert à plusieurs voix (colonie de Ribault)


video
Photo : Clément G. - Son et montage : Jean-Charles B.

Pour terminer, maintenant que chacun sait reconnaître sans se tromper le mâle, la femelle et le pup's, voici un petit concert symphonique enregistré à Ribault, sur fond de bruits de vagues (Ribault est un site côtier abritant une colonie d'otaries, et parfois quelques gorfous, situé à une quinzaine de minutes de marche à l'est de la base ; c'est un lieu de détente apprécié pour pêcher, pour passer la nuit dans la cabane du même nom, ou tout simplement, pour venir écouter des mélodies animales !). 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire