jeudi 25 juin 2015

Fête de la Nature et Phylica

Vendredi 22 mai, c’est la Fête de la Nature sur Amsterdam !


Mais qu’est ce que cet événement ? Créé sur une initiative du comité Français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature et du magazine Terre Sauvage, l’objectif de cette journée est d’inviter les citoyens à découvrir le patrimoine naturel de leurs régions en leur proposant des sorties et activités gratuites organisées par les professionnels œuvrant pour la conservation et l’éducation à la nature.





Sur l’île d’Amsterdam, joyaux de la biodiversité des territoires d’outre-mer Français, cette journée a été mise en place sous l’impulsion de la Réserve Naturelle Nationale des Terres Australes Françaises.






Ainsi, les hivernants ont pu participer a une sortie à la découverte des plantations de Phylica réalisées dans les années 90 à proximité de l’imposant cratère dit « Le Chaudron ».  Le Phylica arborea, unique arbre indigène des îles australes est présent sur deux îles au monde, l’archipel de Tristan da Cunha et l’île d’Amsterdam. Cette espèce a vu son peuplement originel fortement régresser au cours des derniers siècles. Un programme de restauration a donc été mis en place en 2010 par la Réserve suite à une première campagne de plantation entre 1989 et 1993.




Après une bonne journée de marche et des paysages plein la tête, toute la base a été invitée à la remise des prix d’un concours photos naturalistes dans le hangar infra. Notre jury d’exception composé du chef centrale, du Géner et de l’agent RN a pu ainsi présenter les photos gagnantes et argumenter son choix auprès des participants.











Enfin, pour clôturer en beauté l’événement, le film documentaire français « Océans » a été visionné dans la salle de cinéma commune.








Arnaud
Park Ranger

mardi 9 juin 2015

L’Ocean Shield à Amsterdam

Le navire de surveillance australien ACV Ocean Shield a effectué une escale à Amsterdam les dimanche 17 et lundi 18 mai dans le cadre d’une mission de patrouille dans les zones économiques exclusives (ZEE) de sa souveraineté (îles Heard et Mac Donald) mais également françaises par le biais d’un accord de coopération.



Initialement prévu pour évoluer dans le domaine de l’off-shore au profit de la Norvège, ce navire a été acheté par l’Etat australien pour mener les opérations de sa compétence en haute mer. C’est un bel outil, moderne et spacieux, bien conçu et disposant de moyens techniques d’un excellent niveau.









Les premiers visiteurs ont débarqué à la cale le dimanche de bon matin, l’escale bénéficiant de conditions météorologiques particulièrement clémentes autorisant les transferts de personnel en toute sécurité.








Après un petit déjeuner partagé avec les hivernants, les australiens (une trentaine) ont été répartis en trois groupes pour une randonnée vers Antonelli puis Pointe Bénédicte avec retour par le sentier côtier sous la direction de l’agent de la réserve naturelle et avec le concours des volontaires du district. Au retour des randonneurs, les visites ont continué au sein de la base. L’appro (coopérateur) et le gérant postal ont été particulièrement sollicités. Les boules de pétanque et le ballon de rugby n’ont pas eu le temps de refroidir avant le déjeuner.






La météo de circonstance nous a permis d’offrir un barbecue avec quelques produits locaux à nos invités du jour.











Celui-ci a été précédé d’un pot pris sous le guétaly à l’occasion du petit mot d’accueil. Le repas s’est prolongé par quelques activités ludiques et visites des installations avant que les marins ne rejoignent leur bord.











La visite a aussi été l’occasion d’échanges un peu plus formels à la Résidence entre le chef de district et le responsable de mission de l’Ocean Shield.






La journée du lundi a également commencé par un petit déjeuner sur base, au profit de vingt nouveaux visiteurs cette fois. Elle s’est poursuivie par une promenade rapide à travers la base avec toujours cette priorité incontournable de la coopérative et de la gérance postale et par un tournoi de mini-foot sur le terrain de sport.




Pas de perdants ni de gagnants. Juste beaucoup d’engagement et de plaisir. La remise à l’équipe australienne du trophée confectionné par Sylvain, notre chef Infra, a été l’occasion pour tous les participants au challenge d’une dernière photo de groupe en terre française.



La délégation de l’Ocean Shield s’est ensuite dirigée vers la cale, accompagnée des 14 hivernants chanceux ayant pu bénéficier de l’invitation du capitaine pour une visite agrémentée d’un déjeuner et d’un tour de l’île, s’il vous plait, à bord de ce fier vaisseau. Et ils n’ont pas été déçus nos frenchies…

Le salon était confortable :

 
Le repas excellent :


La salle de sport plaisante :

La prof de sport également :


Les paysages magnifiques. Ici la côte ouest à la hauteur du Mont Fernand, avant d’arriver aux falaises d’Entrecasteaux :



Nouvelle photo de groupe, devant Entrecasteaux justement. Ça c’est du souvenir d’hivernage !



Oui mais voilà, les meilleures choses ont une fin, et c’est le retour devant Martin de Viviès.



En voiture Simone :


Et en route vers la maison :


Un dernier au revoir à nos hôtes (hôtesse dans le cas présent) :

Et le navire s’en va, après le traditionnel échange de remerciements par VHF et le non moins traditionnel échange de coups de sirène. Belle manip…



Alain Quivoron
Disams