lundi 25 mai 2015

Les albatros à bec jaune : de l’incubation à l’envol

Avril 2015.
Ça y est, c’est l’heure de l’envol pour les jeunes albatros à bec jaune (Diomedea Chlororynchos Bassi) de l’Océan Indien. Les poussins de plusieurs colonies d’Entrecasteaux ont été suivis pendant toute la période de reproduction, de leur naissance à leur envol.

Les becs jaunes privilégient des zones à forte pente recouvertes de touffes de Poa pour leurs sites de nidification. Leurs retours vont s’échelonner entre fin août et début septembre. Ils utiliseront la plupart du temps le même nid que l’année précédente.

La ponte aura lieu entre fin septembre et début octobre.
Les premières naissances interviendront aux alentours de la fin novembre / début décembre après 71 jours d’incubation.
Les parents vont se relayer pour couver l’œuf unique, puis l’oisillon jusqu’à 20 jours, date de son émancipation thermique. Ils continueront à se relever pour le nourrissage du jeune qui atteindra à 73 jours, environ 3.5 kg.

Sa nourriture pendant toute la période d’élevage sera constituée de céphalopodes et de poissons prédigérés et régurgités par les parents dès leur retour au nid.

Le suivi annuel des Becs Jaunes ne pourrait pas être réalisé sans l'aide des hivernants qui viennent à Entrecasteaux pour devenir "ornithologues" le temps de quelques jours.

Olivier (Chimiste CO2) et Hélène (Ornithote)
Pesée des poussins Becs Jaunes 3 fois par jour dans le but
de déterminer le poids des repas à chaque retour des adultes

Clément (Magné/Sismo) et Hélène (Ornithote encore)
Manip prise de sang et écouvillon sur poussin à 60 jours
dans le cadre de l'étude des pathogènes affectant les Albatros
Tom (TechRadio)
Petite pause entre 2 manip dans les colonies

Nico (Chimiste Soufre) et Hélène (toujours Ornithote)
Baguage des poussins avant envol
Ramo (Appro)
Manip pesée des poussins
Fred (GP)
Étude des trajets alimentaires grâce à la pose de GPS
sur Becs Jaunes adultes
Fred, gardien du jeune poussin pendant la pose

Sylvain (Chef Infra)
Manip prise de sang et écouvillon sur poussin à 90 jours
dans le cadre de l'étude des pathogènes affectant les Albatros

John (Elec)
Pesée des poussins dans la colonie "Alimentaire"

La cabane d'Entrecasteaux vue des colonies, 300 mètres plus haut

Des manipeurs au milieu des colonies


Après tout ce temps passé au nid, les jeunes prendront enfin leur envol début avril. Ils partiront à leur tour pour ne revenir à terre que quatre ans plus tard. Leur première reproduction n’aura lieu qu’à l’âge de neuf ans. Sur les falaises d’Entrecasteaux bien sûr.


Hélène - Ornithote et vendeuse de rêves à Entrecasteaux

samedi 9 mai 2015

Un 8 Mai à Amsterdam

Amsterdam, c’est avant tout 55 km2 de France et en ce jour du 08 mai 2015, la France se souvient.

Elle se souvient des cinq années de souffrances et des dizaines de millions de morts qui ont marqué la seconde guerre mondiale. Elle se souvient également de ces femmes et de ces hommes qui ont porté la France et les alliés vers la Victoire du 08 mai 1945 dont nous commémorons aujourd’hui le 70ème anniversaire.

A l’instar de nombre de municipalités de métropole et d’outre-mer, monsieur le Maire de circonstance a réuni son petit monde autour du mât de pavillon central de la base Martin de Viviès pour une manifestation formelle où le sérieux et le devoir de mémoire ont connu l’adhésion de tous.



Cérémonie des couleurs, lecture du message de Monsieur le Secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, et hommage aux morts pour la France ont ainsi alterné.



A l’issue de la cérémonie, tous les hivernants se sont retrouvés pour une photo de groupe beaucoup moins formelle, où la bonne humeur habituelle a tout naturellement repris le dessus sur le côté solennel qui prévalait jusque là.

Pour plusieurs d’entre nous, cet événement a été une prise de conscience de la diversité qui se cache derrière le statut d’hivernant qui vaut pour chacun. Diversité d’âge, de culture, d’origine, d’activité professionnelle…

Nos militaires ont assez logiquement concentré les regards pour l’occasion. C’est qu’ils ont la cote les p’tits gars !
























L’heure du déjeuner approchant, les unes et les autres se sont dirigés vers le Skua pour un pot républicain et un repas de choix… comme toujours.




Alain Quivoron
 Disams