dimanche 16 novembre 2014

Au bout du bout du monde


Une nouvelle fois mémorable, mais comment pouvait-il en être autrement ? Ce n’est pas pour être chauvin, mais c’est un fait, nous avons la chance de pouvoir admirer le plus majestueux des paysages des TAAF (Cro, Ker, DDU, un petit commentaire là-dessus ?).

Objectifs scientifiques de cette manip : récupérer des balises GPS sur des albatros à bec jaune, comptage de gorfous sauteurs et suivi dans les colonies d’albatros fuligineux.

A l’approche du site, becs jaunes et fuligineux défient ensemble et par centaines les lois de la gravité tandis que d’autres s’apprêtent à descendre leur première via ferrata entrecastienne : « on ne regarde pas en bas ! » Ha si, juste pour la photo…



































 
1er objectif : récupérer des balises GPS posées il y a quelques semaines sur des albatros à bec jaune consentants (si si) afin de suivre leurs déplacements et de préciser les zones en mer où ils partent s’alimenter. 6 GPS à récupérer, nous n’en aurons que 3 durant cette manip, malgré notre acharnement (rien que ça) à y monter tous les jours. En effet, un seul des 2 parents est balisé, or, mâles et femelles se remplacent pour couver l’œuf par rotations d’une à 2 semaines. Les 3 GPS manquants seront (peut-être tous on l’espère ?) récupérés lors de la prochaine manip.







Ensuite, rendez-vous sur la plage une nouvelle fois pour effectuer des comptages de gorfous sauteurs afin d’estimer la population revenant nicher sur ces falaises annuellement. Cette fois-ci le débit est impressionnant, plus de 800 manchots montant en à peine 30 minutes, en plus de ceux qui descendaient à la mer !

 

Par chance, les chemins qui mènent aux colonies d’albatros où nous devions nous rendre passent proche des colonies de gorfous.  Leurs poussins sont nés depuis quelques semaines. Encore sur le nid avec les adultes, c’était l’occasion de les voir faire l’autruche entre les jambes de leurs parents. 



Enfin, le suivi dans les colonies d’albatros fuligineux. Aux yeux de beaucoup ici, le plus bel oiseau de l’ile.





C’est sur cet air si intelligent qui les caractérise que nos 4 vainqueurs du jour prendront le chemin du retour.



Benjamin RAJON,
Bibams et Marabout.

3 commentaires:

  1. Merci au Bibams et à Marabout de nous faire partager leur Manipe et leurs émotions. Ces témoignages sont très utiles pour mieux comprendre notre activité dans les Terres Australes. Discro

    RépondreSupprimer
  2. Merci aux deux Alain, de nous permettre par vos blogs de naviguer encore un peu dans les mers du Sud :)

    RépondreSupprimer